Une architecture contrastée pour mieux s’intégrer à son environnement

Maison D – Lode architecture / Arnaud Lacoste [coord.]

Lode architecture - Maison D
L’ensemble des photos présentées sur cette page © Daniel Moulinet


Les architectes de l’agence Lode architecture nous présentent ici une nouvelle maison mariant les matériaux et techniques pour offrir une architecture contemporaine forte.
A noter que les architectes viennent de se voir attribuer le premier prix au Prix National de la construction bois grâce à cette maison dans la catégorie « Logements individuels de plus de 120m² de SHON ».

Détails du projet

Maîtrise d’œuvre :
Lode architecture / Arnaud Lacoste

Ingénieur :
Stéphane Saltzmann / Konstruktif
 
Lieu : Bretagne
Livraison : 2012

Surface habitable : 250m²
Dimensions : L 16.10m x l 9.20m x h 6.00m

Matériaux – Equipements :
- Structure : voiles béton, charpente acier, panneaux de bois massif.
- Matériaux de façade : vitrages haute performance, bardage châtaignier.
- Revêtements de sol : pierre de Luserne mordorée, liège.
- Mobilier : châtaignier, escalier en panneaux LVL.
- Mode de chauffage : pompe à chaleur à captage vertical.

Enveloppe travaux : NC

Distinctions : 1er prix du Prix National de la construction bois

Photographe : Daniel Moulinet

Habiter le bois

    Échouée sur les berges de l’estuaire, à la rencontre des eaux douces et des marées montantes, la maison D. cultive les antinomies. Alternativement refuge et lieu de réception, espace intimiste ou cadre festif, elle est animée de courants inverses et oscille au gré des humeurs et des cycles naturels.
     
    En découvrant la maison, on aperçoit d’abord un volume suspendu au‐dessus du terrain. En‐dessous, à la faveur du pli d’un mur de soutènement, un espace se forme en creux. La vie s’y organise autour du foyer, de l’escalier, et d’un îlot pour cuisiner. Tout autour, le plancher de l’étage cadre des vues panoramiques sur le sous‐bois, et au‐delà la rivière. Des puits de jour ouverts à travers le niveau supérieur convoquent le ciel dans ce paysage recomposé. Au sol, la pierre file, les angles vitrés s’effacent. On habite le bois.
     
    Au niveau supérieur, une succession de petits espaces crée une ambiance feutrée radicalement différente. On parcourt une enfilade de pièces, éclairées à travers des claustras de bois qui filtrent les vues et tamisent la lumière. Depuis les chambres, on accède à des extérieurs clos, pour prendre l’air et le soleil en surplomb du living.

    Force des contrastes

      Partout, l’espace est retourné sur lui‐même, enroulé. On vient s’y lover, à distance de la nature environnante.
      A cette dualité des espaces correspond l’expression contrastée des façades. Dans des registres opposés, leur traitement participe pourtant à une même stratégie de camouflage : reflets des feuillages dans les surfaces vitrées, mimétisme du bardage de planches brutes, dont la texture se fond dans l’environnement boisé. Sophistication et rusticité, abstraction et matérialité, l’architecture de la maison procède par jeux dialectiques, à l’image d’un paysage puisant sa force dans la confrontation des éléments.

       
      Lode architecture - Maison D - RDC ouvert

       

      Structure

        Le projet superpose 3 systèmes structurels : une infrastructure en béton, qui constitue l’ancrage au sol du bâtiment, des poteaux en acier sur la hauteur du rez‐de-chaussée, et une caisse en panneaux de bois massif qui forme l’étage, planchers compris.
        Dans un souci de transparence au rdc, les éléments porteurs sont limités à 8 poteaux tubulaires en acier, de petit diamètre. Ils sont positionnés en milieu de façade, de manière à dégager complètement les ouvertures d’angle de la maison. En façade ouest, les 2 poteaux sont encastrés dans les voiles de béton, pour assurer la stabilité horizontale du bâtiment, sans contreventement apparent.
        Sur ces poteaux, une poutre périphérique en acier reçoit les panneaux de bois du plancher. En raison des portées en jeu et de l’existence de trémies, ces éléments de plancher sont également suspendus à 2 voiles travaillants qui franchissent la largeur de la maison. Murs de façade et toiture sont également réalisés en panneaux de bois, ce qui fait de l’ensemble du volume de l’étage une boîte rigide et homogène, dont l’apparence contraste avec la légèreté structurelle du rez‐de‐chaussée.

        Lode architecture - Maison D de côté

        Lode architecture - Maison D - Paysage

        Lode architecture - Maison D - Face au paysage marin

        Lode architecture - Maison D intégrée au paysage
         

        Espaces intérieurs

          Lode architecture - Séjour de la Maison D

          Lode architecture - Séjour de la Maison D

          Lode architecture - Cuisine de la Maison D

          Lode architecture - Maison D - Double hauteur

          Lode architecture - Maison D - Escalier

          Lode architecture - Maison D - Espace intérieur

          Lode architecture - Maison D - Espace intérieur

          Lode architecture - Maison D - Alcôves extérieure pour espace intérieur

           

          Plans et coupes de la maison D

            Lode - Maison D - PLAN MASSE

            Lode architecture - Maison D - Coupe sur le terrain

            Lode architecture - Maison D - Plan du RDC

            Lode architecture - Maison D - Plan étage

            Lode architecture - Maison D - Coupe longitudinale

            Lode architecture - Maison D - Coupes transversales

            Architecte du projet …

            Lode architecture
            Arnaud Lacoste

            Site web : www.lode-architecture.com

            Autres maisons présentées par les architectes :

            • Esthétique Californienne
            • Week-end tranquille
            • Petite maison de vacances
            L’avis de la rédaction :

              Cette maison vous plaît ? Partagez-là !! >>>

            Ajouter un commentaire

            Copyright © 2017 maisons d'archis - Découvrez des maisons d'architectes en France | Propulsé par Wordpress | Webdesign et développement jlcw